Unsa-Police

• Accueil > Spécialistes > Conditions de Travail

mardi 13 mai 2014


Mission Temps de Travail : il y a urgence.. mais pour qui ?

L’UNSA Police a été longuement reçue dans le cadre de la Mission Temps de Travail par Mr LUTZ, DRCPN adjoint ; Mme VIGNES Chef de la Mission Temps de Travail et Mr DEFER (DCSP), pour une présentation des propositions élaborées par l’administration.

IL Y A URGENCE ! MAIS POUR QUI ET POUR QUOI FAIRE ?!

Au 12 décembre 2012, c’était 19 millions d’heures supplémentaires enregistrées soit l’équivalent de 12000 Equivalent Temps Plein !!

L’UNSA Police reconnaît l’intérêt de certaines propositions qui représentent de réelles avancées et semblent même novatrice bien que l’esprit directeur qui anime cette mission est de l’aveux même de son chef de « limiter voire réduire à tout prix le stock d’heures supplémentaires pour le CEA qui enregistre une hausse de 11,57 % de 2008 à 2012 » ... et donc l’amélioration des conditions de travail des policiers se ferait indirectement...


voir les propositions de l’administration dans le compte-rendu de deux pages disponibles en document joint en bas de page


L’UNSA POLICE restera vigilante sur l’évolution des propositions de la mission temps de travail qui touche au fondement même de l’IGOT (2002) et du RGEPN(2006) et qui pourrait remettre en cause des choix opérés et négociés de hautes luttes., en particulier, la forfaitisation des jours RTT. Le diable est dans le détail….

L’UNSA POLICE dénonce le manque de dialogue avec la DRCPN sur le sujet des reports de repos. Elle déclare attendre une décision du Conseil d’Etat sur le sujet pour faire de nouvelles propositions.

A l’instar de la fonction publique hospitalière (fph)
confronté au même problème des hs, L’UNSA POLICE demande à notre direction la création d’un fond spécial pluriannuel chargé de l’épuration de ces hs…Il pourrait être abondé en partie par la suppression de la Prime aux Résultats Exceptionnels réclamée depuis sa création par l’UNSA Police.

L’UNSA POLICE déplore qu’une fois encore aucune réflexion ni proposition n’a été réalisé en faveur de nos collègues travaillant de nuit.
Toutes les études de santé reconnaissent la nocivité du travail de nuit.

L’UNSA POLICE propose une revalorisation du coefficient des RPS (actuellement 0.1 et 0.4).
 


Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page |