Unsa-Police

• Accueil > Spécialistes > Conditions de Travail

mercredi 4 juillet 2018


Mauvais état des forces de sécurité. Et maintenant, on agit ?

Il n’aura fallu que six petits mois d’enquête aux sénateurs François Grosdidier (LR) et Michel Boutant (PS) pour révéler, dans le cadre d’une commission parlementaire, ce que l’UNSA Police dénonce depuis des années : « les policiers sont au bout du bout… »

une véritable crise qui met en péril le bon fonctionnement du service public de sécurité »
La faillite est à tous les niveaux.

N’oublions pas, bien sur, la « reconnaissance » de l’État : parc automobile vétuste, locaux insalubres, sanctions disciplinaires à tour de bras, vingt deux millions d’heures supplémentaires non payées et non récupérées…

Mauvais état des forces de sécurité. Et maintenant, on agit ?
Intervention de Philippe CAPON sur Public-Sénat le 04 juillet 2018. Source https://www.publicsenat.fr

« Pour l’UNSA Police, ce rapport oublie qu’une grande partie de ces maux est née de la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP), avec la perte de 13000 effectifs entre 2008 et 2012, la mise en place de la politique du chiffre et la méritocratie, et que les économies faites à l’époque sur le dos des forces de l’ordre et sur la sécurité des français, n’ont jamais pu être rattrapées.

Aujourd’hui le constat est là…et ne doit pas rester sans effet…

Pour l’UNSA Police il est urgent que soit élaboré un livre blanc de la sécurité intérieure permettant l’adoption d’une loi de programmation, fixant un cadre budgétaire pluriannuel.
Cette loi de programmation, devra dès 2019 prendre en compte l’ensemble des revendications et des réalités quotidiennes des agents du ministère de l’Intérieur.

Nous avons largement dépassé le stade du mécontentement et le risque de renoncement est bien présent.

La sécurité des français, première des libertés, en dépend ! »
Philippe CAPON, Secrétaire Général

PDF - 144.3 ko
Mauvais état des forces de sécurité. Et maintenant, on agit ?
PDF


Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page |