Unsa-Police

• Accueil > Spécialistes > Conditions de Travail

mercredi 1er avril 2015


1er baromètre social dans la police : malaise sans surprise !

Lundi 30 mars 2015, Mr FALCONE, DGPN et Mme KIRRY, DRCPN, ont présenté le premier baromètre social dans la police nationale.

Ce baromètre social permet de mesurer le climat social, la motivation des agents, les conditions de travail et de révéler d’éventuels risques psycho-sociaux : la bonne participation des collègues (45 000 réponses soit 32% des agents du périmètre police), l’échantillon représentatif, défini par la méthode des strates sont un gage de sérieux et d’authencité.

Il est clair que ces résultats serviront enfin à mettre en place une politique de Gestion des Ressources Humaines de QUALITE que l’UNSA Police appelle de ses voeux depuis trop longtemps.

 

QUELS ENSEIGNEMENTS ?

Les premières analyses confirment pleinement les déclarations alarmistes, les observations et les propositions de l’UNSA Police auprès de notre administration :
• 94 % des collègues avouent ressentir un malaise dans la Police Nationale
• 82 % ressentent un mauvais climat social au sein de la PN....
• 63 % avouent avoir une baisse de motivation...

 

MALAISE SANS SURPRISE...

Pour expliquer ce malaise, sans surprise pour l’UNSA Police, (mais contrebalancé par une bonne opinion sur son métier au sein de la police (75%) et une bonne confiance en ses capacités (95%)) ; les collègues du CEA sont ceux qui :

• souffrent le plus des conditions de travail, (conditions matérielles, décalages entre les missions présentées et celles exercées, qualité de vie au travail, ambiance de travail etc...)

• sont les moins satisfaits dans l’organisation du travail (en particuliers en Sécurité Publique et en Investigation...)

• éprouvent le plus de difficulté à concilier vie privée et vie professionnelle

• sont les plus mécontents sur le déroulement de carrière (absences de possibilités d’avancement, de projet professionnel, absence d’une réelle formation continue, etc...

• Pire, l’entretien professionnel est perçu comme une perte de temps pour 46% des collègues et pour à peine 13% comme un moment pour fixer des objectifs et un bilan de l’année (16%)...

 

NOS PROPOSITIONS :

Pour l’UNSA Police, il est urgent de se servir des résultats de ce baromètre social pour mettre en place une GRH de qualité, qui doit passer par la reprise rapide d’un cycle de concertation qui concernerait :

• les horaires et cycles de travail
• la mise en application du plan de lutte contre les Risques Psycho-Sociaux et les suicides
• la mise en place d’une véritable Direction de la Formation
• la simplification des procédures judiciares
• la clarification et priorisation des missions ainsi que la fin de la PRE
• une revalorisation de l’ISSP


PDF - 631.2 ko
1er baromètre social dans la police : malaise sans surprise !
l’affiche

PDF - 480.2 ko
1er baromètre social police : entre malaise et amour du métier (LPV)
le "lu pour vous"

Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page |