Unsa-Police

• Accueil > Médias > Communiqués de presse

vendredi 15 janvier 2016


Renseignement intérieur : austérité ou efficacité ?

Le Président de la République a exposé ses projets lors d’un conseil national du renseignement. Les policiers manifestent leurs interrogations.

« Dans une stratégie de contre-terrorisme, la première mutualisation à mettre en place est celle de l’interconnexion de l’ensemble des fichiers. »
Philippe Capon, secrétaire général de l’Unsa Police

Le 13 janvier 2016, un conseil national du renseignement s’est tenu à l’Elysée. Parmi les travaux envisagés, M. le Président de la République a évoqué le « renforcement de la mutualisation des moyens du renseignement ».

Pour les policiers, le terme « mutualisation des moyens » suscite des interrogations. Il a par trop souvent été synonyme d’austérité, et consiste généralement à diminuer le matériel disponible tout en le mettant à disposition d’un nombre plus important de services. L’expérience démontre que cela génère plus de difficultés que d’économies.

Pour l’Unsa Police, avant tout, la première mutualisation à réaliser concerne les fichiers utilisables par les services de renseignement, encore et toujours cloisonnés comme durant la Guerre Froide. Or, le contre-terrorisme nécessite davantage de coopération entre les services et la mise en place d’interconnexions et d’interfaces encore aujourd’hui inexistantes.

PDF - 112.5 ko
Renseignement intérieur : austérité ou efficacité ?

Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page |