Unsa-Police

• Accueil > Médias > Communiqués de presse

jeudi 20 octobre 2016


Manifs spontanées de Policiers : coupables ?

Les deux dernières nuits, des manifestations spontanées de policiers se sont produites et ont été condamnées par le directeur général de la police, mais... .

Viry-Châtillon a marqué le début d’un cycle de violence et d’exaspération du côté de la police.

Tandis que notre collègue ADS se trouve encore entre la vie et la mort, les policiers ne peuvent se contenter de la promesse que les auteurs seront retrouvés et traduits en justice. Des malaises bien plus profonds sont à traiter, et ne le sont pas pour l’instant. C’est dans ce contexte que l’exaspération s’est manifestée sur la voie publique, afin de se faire entendre.

Le déplacement du directeur général de la police nationale aurait pu être une formidable opportunité de rencontrer les acteurs de la sécurité de terrain et comprendre leurs demandes légitimes. Au lieu de cela, la réponse a été de lancer une enquête IGPN et de chercher à sanctionner les participants.

L’UNSA Police condamne cette forme d’autorité à deux niveaux.

Les policiers de terrain n’ont pas à être sanctionnés, tandis que les décideurs du fiasco de Viry-Châtillon doivent, eux, subir les conséquences de leur gestion désastreuse.

PDF - 89.8 ko
Manifs spontanées de Policiers : coupables ?

Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page |