Unsa-Police

• Accueil > Médias > Communiqués de presse

samedi 18 mars 2017


Les représentants de l’ordre à nouveau pris pour cibles

Ce 18 mars 2017, un nouvel attentat a eu lieu, et les forces de sécurité ont de nouveau été prises pour cible par un individu libre de ses mouvements malgré un lourd passif pénal. C’est une escapade meurtrière qui a tourné court.

Le 18 mars 2017, un individu est contrôlé dans son véhicule par la police nationale. Il ouvre le feu avec une arme à grenaille sur une policière et s’enfuit, avant de terminer son périple à l’aéroport d’Orly, dans une tentative d’assaut contre les militaires de la force Sentinelle qui lui a été fatale.

L’UNSA Police note plusieurs éléments : > les forces de sécurité étatique, armées, sont principalement prises pour cibles > une fois de plus, l’individu est un multi-récidiviste, fort bien connu de la police et de la justice, que l’on retrouve étonnamment à l’air libre. La fiche J ne semble pas être une contrainte... Cet amateurisme aveuglé de violence est tout aussi préoccupant. Si, cette fois, la principale victime de l’attentat en est l’auteur, force est de constater que les attaques contre la France se poursuivent et que l’objectif de maintenir la "terreur" se poursuit également.

« Pour l’UNSA Police, la question se pose de laisser des individus connus, multi-récidivistes -et donc dangereux pour la société- en liberté. S’il était en prison notre collègue ne serait pas blessé. Nous lui souhaitons un bon rétablissement et sommes soulagés qu’il soit en vie après s’être fait tirer dessus. » -Philippe Capon, secrétaire général de l’UNSA Police

PDF - 89.9 ko
Les représentants de l’ordre à nouveau pris pour cibles

Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page |