Unsa-Police

• Accueil > Médias > Communiqués de presse

vendredi 18 janvier 2019


LBD : la violence des manifestations engendrent une réponse proportionnée

Le LBD est une arme de force intermédiaire (AFI), Le LBD n’est pas une arme létale. Les utilisateurs sont soumis à une formation et habilités individuellement pour son utilisation. Les AFI (donc le LBD) sont utilisées dans le cadre de l’emploi de la force dans des situations de maîtrise d’individu ou de groupe d’individus violents dans des situations qui n’exigent pas le recours aux armes à feu.

L’utilisation du LBD doit être soumise à l’autorisation de l’autorité hiérarchique.
Si l’utilisation du LBD est critiquée en ce moment là violence des manifestations engendrent une réponse qui doit être proportionnée mais qui impose son utilisation. Le LBD comme les grenades sont des armes et leur utilisation n’est pas sans risque. Le défenseur des droits constate mais n’apporte aucune solution sur les situations de maintien de l’ordre les plus violentes où des manifestants casseurs n’ont qu’une volonté, s’en prendre aux forces de l’ordre pour les blesser gravement voir les tuer.

Les individus qui jettent des cocktails Molotov (cat. A) peuvent être neutralisés au moyen du LBD, sans cette arme de force intermédiaire les armes létales pourraient être utilisées. L’utilisation du LBD doit être encadrée et soumise très directement à l’autorité hiérarchique.

Dans un climat très tendu de radicalisation des mouvements « Gilets Jaunes » L’UNSA POLICE tient à préciser que 797 policiers ont été blessés entre le 17 novembre 2018 et le lundi 14 janvier 2019, Intolérable !

PDF - 29.4 ko
LBD : la violence des manifestations engendrent une réponse proportionnée


Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page |