Unsa-Police

• Accueil > Médias > Communiqués de presse

mercredi 12 juillet 2017


La France décroche les JO. La police n’est pas prête pour cela.

L’annonce des JO à Paris intervient en même temps qu’une baisse du budget historique de la police nationale...

La France décroche les JO.
La police n’est pas prête pour cela.

C’est une bataille de longue haleine qui vient d’aboutir. Oui, Paris accueillera les jeux Olympiques. Mais il y a de quoi s’en inquiéter.

Elle les voulait, elle les a eus : Paris accueillera les jeux Olympiques. L’UNSA Police ne goûte pourtant pas à la liesse : dans son état actuel, la police nationale ne pourra pas sécuriser le quotidien, assurer une vigilance anti-terroriste et, en plus, sécuriser un évènement international de ce type.

Alors que la France devrait investir dans sa sécurité, c’est tout l’inverse qui est décidé dès à présent : l’économie de 526 millions d’euros sur le ministère de l’Intérieur ne laisse rien envisager de bon.

Soit il s’agit d’économiser sur les moyens donnés à la police, et donc de la rendre un peu plus inopérante ; soit il s’agit d’économiser sur les salaires ou carrières des agents, et donc d’engager un bras de fer historique avec les policiers, ce qui ne garantit en rien leur collaboration pacifique.

" Il faut savoir se donner les moyens de ses ambitions. Les policiers attendent les moyens supplémentaires qui leur permettent d’effectuer leur travail, pas de nouvelles coupes budgétaires." Philippe Capon, secrétaire général de l’UNSA Police

PDF - 193.6 ko
La France décroche les JO. La police n’est pas prête pour cela.


Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page |