Unsa-Police

• Accueil > Médias > Communiqués de presse

jeudi 19 mai 2016


INCENDIE D’UN VEHICULE DE POLICE à PARIS Des mesures fortes doivent être prises contre la haine anti-flics

Le 18 mai 2016, pendant que des policiers manifestaient contre la haine dont ils font l’objet, deux de leurs collègues en étaient victimes.

De très nombreux policiers ont manifesté le 18 mai à travers toute la France, ainsi que sur la place de la République.

Le collectif « Urgence, notre police assassine » entendait saboter ce droit en organisant une contre-manifestation, même heure, même endroit. Devant le risque très cohérent de trouble à l’ordre public, cette manifestation a été interdite.

Cela n’a pas empêché les militants de ce collectif de tenir leur manifestation illégalement, montrant ainsi leur mépris pour l’Etat de droit.

Quatre participants ont été interpellés au motif de port d’arme, montrant ainsi le caractère belliqueux du rassemblement.

Un véhicule de police a été brûlé, montrant ainsi le vrai visage de ce collectif extrémiste, ainsi que sa dangerosité : ceux qui se plaignent de prétendus violences de la part des policiers ont tenté de tuer les deux policiers qui se trouvaient dans le véhicule incendié.
« Urgence, notre police assassine » est un collectif extrémiste dangereux. L’UNSA Police demande la dissolution du collectif ainsi que des poursuites judiciaires.
Philippe Capon, secrétaire général de l’Unsa Police

PDF - 100.1 ko
INCENDIE D’UN VEHICULE DE POLICE à PARIS Des mesures fortes doivent être prises contre la haine anti-flics

Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page |