Unsa-Police

• Accueil > Médias > Communiqués de presse

lundi 19 juin 2017


attentat suicide à Paris... Bilan : 1 mort

La tentative d’attentat de ce 19 juin 2017 ne doit pas éclipser l’acharnement à frapper le coeur de la capitale.

Ce 19 juin 2017, un nouvel attentat au véhicule a frappé un fourgon de gendarmes. Le véhicule du terroriste, qui contenait des armes ainsi que des bonbonnes de gaz, a implosé avant de prendre feu. Le terroriste se retrouve être le seul à payer ce déferlement de violences de sa vie.

Après la fusillade du 20 avril et une autre tentative d’assassinat de policier le 6 juin, les attaques contre les forces de l’ordre dans des lieux touristiques de la capitale se poursuivent à une cadence infernale. Les mêmes caractéristiques se retrouvent : un individu radicalisé, fiché. Le mode opératoire, en revanche, est hybride, et emprunte aux faits récents : attaque de véhicule, explosion, et certainement fusillade programmée, au vu de l’arsenal de guerre retrouvé dans le véhicule. L’amateurisme est donc l’élément principal qui sauve la vie des gendarmes ainsi que des milliers de badauds et touristes d’un déferlement de rage aussi meurtrière qu’aveugle.

« Les réformes entamées jusqu’à présent pour lutter contre le terrorisme ont le mérite d’exister. Elles restent cependant insuffisantes, comme en témoigne la succession d’attentats dans un temps si proche. Pour l’UNSA Police, il est grand temps de réaliser que la prévention de la radicalisation est une voie à l’issue incertaine, sans fin et par là même inefficace… qui fait perdre temps et ressources. Le maintien de l’état d’urgence est indispensable, mais au-delà de nouvelles mesures devront être prises ». -Philippe Capon, secrétaire général de l’UNSA Police

PDF - 146 ko
attentat suicide à Paris... Bilan : 1 mort

 


 


Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page |