Unsa-Police

• Accueil > Médias > Ailleurs sur le web

lundi 2 mai 2016


Syndicats et police : le compte des heurts

- lu pour vous Libération.fr -

Organisateurs et forces de l’ordre se renvoient la responsabilité des violences survenues jeudi en marge des manifs contre la loi travail. Et se préparent au défilé du 1er Mai.

David Michaux, secrétaire national CRS du syndicat Unsa police, mise lui aussi sur « mieux » à défaut de plus : « Il faut gérer en amont les risques de débordement, empêcher les individus qui veulent uniquement casser du flic de rejoindre le cortège, sans attendre la fin du défilé. » Et de citer un exemple de Marseille, où des ados de 15 ou 16 ans ont été interpellés en amont de la manifestation de jeudi. Ils avaient des boules de pétanque dans leur sac, « pas pour y jouer » croit savoir David Michaux. Le syndicaliste critique autant les organisateurs pour leur « manque d’encadrement » que les instructions du préfet de police, notamment à Paris, où les CRS auraient reçu pour consigne de ne pas utiliser les lanceurs de balles et de limiter au maximum l’emploi de grenades de désencerclement, qui projettent des « plots » de caoutchouc durs.

PDF - 345.3 ko


Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page |