Unsa-Police

• Accueil > Médias > Ailleurs sur le web

mardi 26 janvier 2016


Sondage : la cote d’amour des policiers est au plus haut

« Cela fait plaisir, même si c’est lié au contexte post-attentats, réagit Philippe Capon, du syndicat UNSA. Le policier est davantage perçu comme un serviteur de l’Etat, un possible rempart », note-t-il.

Côté négatif, les policiers ne sont « pas suffisamment présents » (61 %), (...)
« C’est un reproche ancien fait à la police, et une tendance à cataloguer, partagée au-delà des fonctionnaires, contre laquelle il faut lutter », relève Philippe Capon. Quant à la présence sur le terrain, où les gens « aiment à voir du bleu », il cite ce seul chiffre : « 2007- 2012 : - 7 000 policiers. Nous souffrons toujours d’un manque d’effectifs. Et, avec l’état d’urgence, les collègues ne comptent pas leurs heures sup.  »

PDF - 1 Mo


Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page |