Unsa-Police

• Accueil > Médias > Ailleurs sur le web

mardi 12 septembre 2017


Repérer les fonctionnaires radicalisés, un vrai casse-tête

En cas de suspicion de radicalisation, le ministre de l’Intérieur souhaite étendre le contrôle sur les policiers, gendarmes, militaires et gardiens de prison tout au long de leur carrière. Une annonce surprise, à l’occasion de l’examen du projet de loi antiterroriste à l’Assemblée nationale, qui soulève de délicates questions éthiques et divise les syndicats.

PDF - 277 ko
Repérer les fonctionnaires radicalisés, un vrai casse-tête


Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page |