Unsa-Police

• Accueil > Médias > Ailleurs sur le web

lundi 15 décembre 2014


Renforts de Police à Calais : on déplume les autres secteurs

Source NordLittoral.fr

Les syndicats réclament plus de bras à Calais. En voilà de la BAC de Paris. Et en discussion, des officiers de Berck, Boulogne… Des renforts ici, des bras en moins ailleurs.

Déshabiller Paul pour rhabiller Pierre. Jeudi, des hommes de la brigade anticriminalité districale de Paris sont arrivés à Calais. D’autres pourraient arriver prochainement. Si ces renforts sont perçus « comme une prise de conscience d’un besoin à Calais », indique Ludovic Hochart, du syndicat UNSA Police, tout n’est pas tout rose. « La motivation n’est pas là… », lâche le syndicaliste. Les conditions dans lesquelles se déroule ce déploiement d’hommes font grogner.

On tousse sec

Ce nouveau renfort policier, qui arrive après les renforts d’octobre (100 policiers et gendarmes mobiles supplémentaires), fait tousser sec dans les commissariats du département à qui on veut prendre des hommes. Deux équipages de la Bac de Paris sont sur place. Mais l’idée serait aussi d’aller taper dans les commissariats de Saint-Omer, Berck, le Touquet et Boulogne-sur-Mer. L’idée est « de chercher à créer un pôle d’officiers de police judiciaire pour renforcer les effectifs de Calais ». Ces renforts viendraient « de commissariats où il y a déjà des problèmes d’effectifs ». Et cela pourrait être rapidement mis en place.

Cazeneuve de retour à Calais

Les OPJ en renfort pourront néanmoins « assurer des permanences, des astreintes. Il y a une charge considérable au niveau judiciaire ici », précise Ludovic Hochart, rappelant ce que les syndicats réclament depuis des mois : « Il faudrait affecter des hommes de façon pérenne à Calais, et à la police aux frontières. » Il déplore ces renforts qui sont là « pour on ne sait combien de temps ». Les CRS qui font le planton au port ? Une mission de sécurisation « nécessaire » selon le syndicaliste. N’empêche que, place de Lorraine, les dossiers « s’accumulent ».

A Calais, autant de policiers, c’est du « jamais vu ». Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, devrait d’ailleurs revenir à Calais d’ici la fin de l’année. La date n’est pas encore connue. Cazeneuve avait promis des renforts. C’est fait : trois compagnies de CRS, une compagnie de gendarmes mobiles… Avec déjà 450 hommes à Calais, une chose est sûre, la ville sera (encore plus) vêtue de bleue. Quitte à dévêtir les voisines…

D. K.


Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page |