Unsa-Police

• Accueil > Médias > Ailleurs sur le web

vendredi 22 avril 2016


Réforme "Intervention" : « Véritable réorganisation » ou « réforme factice » ?

lu pour vous "20 minutes.fr"

« Une force de frappe plus importante » « Ce plan met en place une coopération automatique, on sait dorénavant qui va faire quoi, ce qui est un grand mérite. Il fallait coordonner le Raid, la BRI et le GIGN, c’est-à-dire trois organisations avec trois hiérarchies différentes : la police nationale, la préfecture de police de Paris et la gendarmerie », estime Philippe Capon, secrétaire général du syndicat Unsa- Police.

.../... Des questions en suspens
Un avis que ne partage pas Philippe Capon de l’Unsa. « Ce schéma est une grande étape, c’est le début de la réorganisation des forces de sécurité », indique-t-il. Même si le secrétaire général de l’Unsa s’interroge sur les espaces laissés vides sur la carte de France des antennes du Raid et du GIGN, comme le centre ou bien la Normandie. Et sur le rôle attribué aux militaires de l’opération Sentinelles, renforcées après le 13 novembre. « Des patrouilles de militaires pourraient également jouer le rôle de primo-intervenants sur un attentat », estime-t-il.

PDF - 587.8 ko
Réforme "Intervention" : « Véritable réorganisation » ou « réforme factice » ?

Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page |