Unsa-Police

• Accueil > Médias > Ailleurs sur le web

jeudi 21 mai 2015


Migrants à Calais : le cri d’alarme de l’UNSA-Police

Le délégué régional d’UNSA-Police dénonce les conditions de travail des CRS à Calais, notamment face aux tentatives d’intrusion des migrants dans les poids lourds.

Des CRS « à l’agonie », une mission sur le terrain devenue « indéfinissable », des conditions « extrêmes » : Denis Hurth, délégué régional d’UNSAPolice, n’a pas lésiné sur les mots. Dans une note qu’il affirme avoir transmise mardi au ministère de l’Intérieur, le syndicaliste dénonce les conditions de travail des CRS à Calais, en particulier face aux tentatives d’intrusion des migrants dans les camions sur l’A16 : « Concrètement, écrit-il, à l’instant T, entre 35 et 70 policiers et gendarmes sont déployés (...) et doivent faire face à l’afflux massif et violent de près de 2 000 migrants, pour la plupart armés de couteaux et de cutters. »

En ligne de mire du syndicaliste, la vidéo diffusée la semaine dernière dans les médias, qui dénonçait des violences policières sur les migrants de Calais, et pour laquelle une enquête de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été ouverte : « On fait porter aux CRS le chapeau des méchants », argumente Denis Hurth, alors que selon lui « la réalité n’est pas si simple »

Source : lavoixdunord.fr

 

PDF - 451.8 ko
Migrants à Calais : le cri d’alarme de l’UNSA-Police
le "lu pour vous"

Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page |