Unsa-Police

• Accueil > Médias > Ailleurs sur le web

jeudi 9 juin 2016


Les grenades de désencerclement : On ne va pas faire du maintien de l’ordre avec des majorettes !

- lu pour vous Les InRocks.com -

Vraisemblablement blessé par une grenade de désencerclement, Romain D. a passé 10 jours dans le coma. Ces armes considérées comme non létales pourraient-elles être interdites ?

“On ne va pas faire du maintien de l’ordre avec des majorettes, lance Philippe Capon. Si on nous retire les grenades, les lacrymos, le taser… On fait quoi ?” Depuis le début du conflit sur la loi travail, plus de 350 policiers et gendarmes ont été blessés, selon le ministère de l’Intérieur.

PDF - 329.4 ko
Les grenades de désencerclement sur le banc des accusés


Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page |