Unsa-Police

• Accueil > Médias > Ailleurs sur le web

jeudi 4 mai 2017


1er Mai : les policiers sous le feu des casseurs

- lu pour vous Le Parisien, le Le CRS gravement brûlé en marge de la manifestation du 1 er Mai pourrait garder des séquelles. Par ailleurs, les syndicats policiers critiquent la doctrine du maintien de l’ordre choisie ce lundi.

C’est la hantise des unités chargées du maintien de l’ordre. Pour les CRS et les gendarmes mobiles, le feu est, avec l’acide, l’ennemi numéro un. L’image de ce policier transformé en torche vivante malgré sa tenue en fibre ignifugée, en marge de la manifestation du 1er Mai à Paris, a fait le tour du monde. Ce fonctionnaire en poste à Saran (Loiret) était toujours hospitalisé mardi 2 mai.

« Je crains que de telles scènes se répètent après le deuxième tour de l’élection présidentielle et cela quel que soit le résultat, s’inquiète Philippe Capon, secrétaire général de l’Unsa-Police. Il est impossible de s’habituer à ces images relayées en boucle par les médias du monde entier ! »

PDF - 171 ko
1er Mai : les policiers sous le feu des casseurs

 


 


Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page |