Unsa-Police

• Accueil > Dossiers > POLICIERS EN COLERE !

vendredi 12 septembre 2014


Traitement automatisé "Dialogue" : l’UNSA Police obtient gain de cause !

Le 3 juin dernier, Philippe CAPON Secrétaire Général de la FASMI / UNSA Police saisissait Monsieur le Directeur Général de la Police Nationale Jean-Marc FALCONE au sujet de la campagne de fiabilisation des données du SIRH Dialogue qui n’était pas en adéquation avec les renseignements déclarés auprès de la CNIL.

L’UNSA Police demandait que certains renseignements soient supprimés afin de maintenir un Système d’Information des Ressources Humaines en conformité avec les dispositions législatives et réglementaires et les droits élémentaires en matière de vie privé des fonctionnaires.

Le DGPN a répondu positivement par courrier et s’engage à faire évoluer le SIRH, en particulier, en supprimant certaines informations qui n’ont pas ou plus à y figurer.

A titre d’exemple, la notion de d’enfant naturel et la donnée relative au sexe du conjoint, vont très prochainement être supprimées.

L’UNSA Police restera particulièrement attentif à l ’évolution du logiciel Dialogue qui reste un outil indispensable à la gestion administrative des agents au cours de leur carrière.

 


POUR RAPPEL :

Les informations prévues dans le décret ‘‘Dialogue‘‘ :
Enfants :
a) Nom, prénoms, date et lieu de naissance, rang, date de décès ;
b) Lien de parenté.
Droits : droit enfant malade, supplément familial de traitement employeur.

VOICI CE QUE DEMANDEAIT L’ADMINISTRATION DANS LE CADRE DE FIABILISATION DU FICHIER CONCERNANT LES ENFANTS :

à savoir si l’enfant est : ....légitimé, ...ou adoptif, ...ou placé sous tutelle, etc… !!!


 


Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page |