Unsa-Police

• Accueil > Actualités > Services Centraux

lundi 15 octobre 2018


SDLP : La PRE ou les dérives du « mérite »

Les critères douteux d’attribution de la PRE achèvent de discréditer cette prime de la discorde.

La PRE, depuis sa création, crée un rapport professionnel malsain à cause de l’argent dans les services de police.
Au SDLP, les dérives constatées -à nouveau- cette année convainquent, une bonne fois pour toute, des méfaits de cet outil managérial aux finalités néfastes.

Parmi les heureux lauréats de cette année, on trouve notamment un responsable hiérarchique discrédité par son comportement, mais aussi des personnes en arrêt maladie depuis plusieurs mois.
Si ces derniers ne pourront que se réjouir de l’obtention d’une prime, ce n’est pas le cas des très nombreux oubliés.
Avec un service constamment sur les dents comme le SDLP, n’y avait-il donc personne d’autre à remarquer pour la qualité du travail accompli, malgré la pression constante ?

Il apparaît clairement que la PRE ne sert pas à récompenser le travail, le professionnalisme ou l’investissement. L’incohérence de cette prime arbitraire est indécente.

L’UNSA Police propose de supprimer cette prime et de reverser l’argent sous une forme différente à l’ensemble des agents du service.

PDF - 734.5 ko
SDLP : La PRE ou les dérives du « mérite »
PDF


Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page |