Unsa-Police

• Accueil > Actualités > CRS

lundi 15 juin 2015


Oui au protocole d’accord sur la revalorisation de l’IJAT CRS ! (dossier)

Depuis plusieurs années, L’UNSA POLICE alerte le Ministère de l’Intérieur sur l’absence de revalorisation de l’IJAT des CRS (frais de déplacements). L’emploi des CRS depuis les attentats de janvier 2015, n’a jamais été aussi important et en dehors des règles concernant les conditions de travail.

L’IJAT à 39 euros, soit 30% de + en 18 mois

Le 15 juin, après de difficiles négociations, l’UNSA Police a signé le protocole de revalorisation de l’IJAT à 39 euros, soit 30% de + en 18 mois. Une augmentation Historique !

renégociation en début d’année 2017 puis tous les 2 ans !

Ce protocole prévoit également une renégociation en début d’année 2017 puis tous les 2 ans ! La fin de 13 années de disette !

Un engagement est aussi pris pour rationaliser l’emploi qui est devenu ingérable.


journée du 15 juin 2015

PDF - 695.6 ko
IJAT : le protocole d’accord signé
l’affiche

 

PDF - 894.6 ko
NON A L’IDDO D’ALLIANCE… un vrai faux projet
l’affiche

 

MP3 - 1.4 Mo
IJAT CRS : une augmentation Historique
IJAT CRS : 30% d’augmentation sur 18 mois. Une augmentation historique. Interview de Philippe CAPON, Secrétaire Général de l’UNSA Police.
Source : Europe1.fr

 


journée du 15 juin 2015

PDF - 900.5 ko
Revalorisation de l’Ijat / Concertation tous les 2 ans
l’affiche

journée du 13 juin 2015

PDF - 734.5 ko
IJAT : HISTORIQUE !
l’affiche
PDF - 886.1 ko
IJAT : POURQUOI c’est une avancée historique
l’affiche
PDF - 48 ko
Communiqué de Bernard CAZENEUVE relatif à l’IJAT
le communiqué MI

journée du 11 juin 2015

PDF - 992.2 ko
IJAT : LE COMPTE N’Y EST PAS...
l’affiche

journée du 22 mai 2015

PDF - 753 ko
Réunion CRS sur les risques psychosociaux
l’affiche

journée du 19 mai 2015

PDF - 1.3 Mo
IJAT, réunion interministérielle du 19 mai 2015
l’affiche

journée du 30 avril 2015

PDF - 1.3 Mo
Les CRS, exsangues, menacent de « mettre le feu »
le "lu pour vous"

journée du 27 avril 2015

PDF - 638.7 ko
IJAT : L’Administration propose 37€, L’UNSA Police exige 40 !
l’affiche

PDF - 1.6 Mo
3ème réunion MI : La délégation UNSA Police reçue le 27 avril
l’affiche

journée du 23 avril 2015

PDF - 2.1 Mo
Mandat est donné pour une IJAT à 40 €
l’affiche

PDF - 740.7 ko
2nde réunion MI : L’IJAT à 40 EUROS / 3 ans max !
l’affiche

PDF - 816.1 ko
IDDO=DANGER ! Oui à une augmentation mais de l’IJAT !
l’affiche

PDF - 303.3 ko
Dossier technique IDDO
IDDO=DANGER !

journée du 21 avril 2015

PDF - 669.7 ko
IJAT +2 euros c’est NON ! L’UNSA Police réitère son appel à l’intersyndicale
l’affiche

PDF - 1 Mo
CRS épuisés : L’Intérieur propose une augmentation de deux euros
le "lu pour vous" 20minutes.fr

PDF - 748.2 ko
Les syndicats de police mécontents après la réunion au ministère
le "lu pour vous" France3 Picardie

journée du 20 avril 2015

Les CRS tapent du poing sur la table
Journal France3 Picardie du 20 avril 2015. interventions de David MICHAUX du pôle CRS UNSA Police et de Philippe CAPON, Secrétaire général UNSA Police.

PDF - 460.6 ko
CRS : IJAT + 2 EUROS ! INADMISSIBLE !!!!
l’affiche

PDF - 102.7 ko
CRS : 20 avril... D-DAY or not D-DAY...
le communiqué

journée du 17 avril 2015

PDF - 753 ko
Plan Vigipirate : la CRS 21 de Saint-Quentin dégaine l’« arrêt maladie »
l’affiche

PDF - 715.1 ko
La CRS 21, 1ère de la zone Nord à se faire porter pâle
le "lu pour vous"

journée du 16 avril 2015

PDF - 739.4 ko
Carcassonne : La colère gronde dans les rangs de la CRS 57
le "lu pour vous"

journée du 15 avril 2015

PDF - 535.6 ko
Emploi CRS & IJAT : réunion bilatérale le 20 !
l’affiche

journée du 14 avril 2015

PDF - 743.9 ko
Trop, c’est trop, les CRS n’en peuvent plus !
le "lu pour vous"

journée du 12 avril 2015

PDF - 645.9 ko
IJAT CRS : compte à rebours commencé...
l’affiche

RHÔNE. Sécurité : pourquoi la CRS 46 a craqué

Leur mission, dans le cadre du plan Vigipirate, devait durer vingt et un jours plus quatre jours de trajet. Mais pour vingt-quatre policiers de la CR46, basée près de Lyon, elle n’a pu aller à son terme.

Un tiers de la compagnie en déplacement à Paris a été arrêté pour raisons médicales. En cause, des horaires impossibles, des effectifs insuffisants et des repos annulés. Les CRS sont épuisés.

Source http://www.leprogres.fr


PDF - 225.9 ko
La CRS 49 tite sur la corde...
le "lu pour vous"

journée du 9 avril 2015

PDF - 748.8 ko
Pierre, CRS dans le Nord : « La fatigue commence à être difficile à gérer »
le "lu pour vous"

Vigipirate  : des CRS en « débrayage médical »
La majorité des effectifs de la compagnie de Jarville-la-Malgrange, près de Nancy, s’est mise en arrêt maladie mardi. Sur les 135 hommes que compte la compagnie, 59 étaient une nouvelle fois ­mobilisés de manière ­impromptue, pour venir prêter main-forte mardi aux effectifs parisiens. En ­réaction, « ils se sont fait porter pâles »
« La mission s’est intensifiée alors que les effectifs ne cessent de diminuer depuis que Nicolas Sarkozy a initié la baisse du nombre de fonctionnaires », dénonce Thierry Launois, secrétaire national CRS-Unsa-Police. Les CRS protestent aussi contre la non-revalorisation de leur indemnité journalière d’absence temporaire (IJAT), restée à 30 euros par jour, depuis 2002.
Source libération.fr

MP3 - 4.6 Mo
Vigipirate  : des CRS en « débrayage médical » (liberation.fr)
reportage du 9 avril 2015 sur liberation.fr

journée du 8 avril 2015

PDF - 855.6 ko
IJAT CRS : instruction est donnée par le MI de traiter le dossier !
l’affiche

PDF - 780 ko
CRS épuisés par le plan Vigipirate : "Je ne vois pas mes enfants grandir"
le "lu pour vous"

Vigipirate : les CRS de Nancy se font porter pâles
France 3, 08 avril 2015 - intervention d’Eric JACQUOT.
Les effectifs de trois compagnies de CRS, dont la 39e Cie Républicaine de Sécurité implantée à Jarville (54), se sont mis collectivement en arrêt maladie afin de manifester leur grogne contre les effets du plan Vigipirate qui les "épuise". 39 fonctionnaires sont concernés à Jarville.
Depuis vendredi 3 avril 2015, trois compagnies de CRS sont concernées par ce mouvement de grogne. Ce n’est pas une première chez ces spécialistes du maintien de l’ordre et c’est un moyen, déjà utilisé dans le passé, de manifester leur mécontentement.
Cela a d’abord concerné la CRS de Toulouse vendredi puis, mardi 7 avril 2015, celles de Lyon et de Jarville (39e CRS) Nancy qui devaient venir en renfort pour Vigipirate en région parisienne.
A Nancy, selon notre journaliste Jean Baudin, 39 fonctionnaires se sont présentés à une consultation médicale et n’ont donc pu être mobilisés. Quatre seulement ont finalement été arrêté tandis que les autres ont gagné leur affectation mercredi 8 avril 2015
Source : France3.fr

journée du 7 avril 2015

MP3 - 496.5 ko
Vigipirate  : il faut dégager les CRS de certaines missions
Intervention de Christian BARCOUDA, délégué régional CRS, sur Sud-Radio le 7 avril 2015

PDF - 706 ko
Les CRS de la zone Nord au bord de la crise de nerfs
le "lu pour vous"

CRS en colère : intervention de Philippe CAPON sur RMC
RMC le 7 avril 2015 à 10H05 - "A LA UNE DES GG" : LE PLAN VIGIPIRATE EPUISE LES CRS
Les forces de l’ordre sont à bout ! Le plan Vigipirate mettrait à rude épreuve les forces de l’ordre et particulièrement les CRS. Dans une caserne de Compagnies Républicaines de Sécurité (CRS) de Toulouse, un tiers des effectifs seraient en arrêt maladie pour burn-out ou dépression.
L’émission complète sur RMC (mp3)

Le plan Vigipirate met les CRS à rude épreuve
Le plan Vigipirate met à rude épreuve les forces de l’ordre et particulièrement les CRS. En jeu, la fatigue des personnels bien sûr, mais aussi une possible baisse de la vigilance. Et dans le)s rangs, les arrêts maladie se multiplient pour cause de burn-out et de dépression.
Source BFM TV.fr

CRS épuisés : L’UNSA Police en action pour l’IJAT
JT France 2 du 6 avril 2014. Intervention de Christian BARCOUDA, délégué régional UNSA Police.
Source : france2.fr

Toulouse : épuisés les CRS multiplient les arrêts maladies
Éreintés par la multiplication des missions depuis le mois de janvier, dans le cadre du renforcement du plan Vigipirate, un tiers des agents de la CRS 26 de Toulouse-Lardenne sont désormais en arrêt maladie.
Source : RTL.fr

PDF - 955.6 ko
39 policiers de la CRS 39 de Jarville consultent leur médecin traitant
le "lu pour vous"

journée du 4 avril 2015

PDF - 644.6 ko
Vigipirate : le blues de la CRS 26, victime d’une « épidémie »
le "lu pour vous"

journée du 3 avril 2015

PDF - 675.7 ko
Gros malaise social chez les CRS de Toulouse
le "lu pour vous"

Source : actu.cotetoulouse.fr


Plan Vigipirate renforcé : le coup de fatigue des CRS de Toulouse
France Bleu.fr, le 3 avril 2015
Multisollicités depuis le début de l’année dans le cadre du plan Vigipirate et après les manifestation anti-Sivens de la fin d’année 2014 les CRS toulousains voudraient pouvoir souffler. À la CRS 26 un tiers de l’effectif qui devait assurer une mission à Paris ce week-end est en arrêt maladie.
Source : http://francebleu.fr

LU POUR VOUS sur France Bleu.fr, le 3 avril 2015

Multisollicités depuis le début de l’année dans le cadre du plan Vigipirate et après les manifestation anti-Sivens de la fin d’année 2014 les CRS toulousains voudraient pouvoir souffler. À la CRS 26 un tiers de l’effectif qui devait assurer une mission à Paris ce week-end est en arrêt maladie.

Déjà très sollicitées fin 2014 avec les multiples manifestations contre le barrage de Sivens sur le site et à Toulouse, les compagnies républicaines de sécurité sont, depuis les attentats de Paris, sur le pont comme les autres forces de l’ordre dans le cadre du plan Vigipirate renforcé.

Ainsi depuis le debut 2015 et les attentats de Paris, la CRS 26 casernée quartier Lardenne (une des deux compagnies basées à Toulouse, la seconde, la CRS 27 est basée à Rangueil) a effectué 49 jours de déplacement et 19 jours de securisation et maintien de l’ordre sur place.

Près de la moitié de la compagnie envoyée à Paris

Selon Christian Barcouda délégué UNSA Police de Midi Pyrénées ce week-end Pascal devait être un week-end de repos mais il y a quelques jours il a été décié d’envoyer une soixantaine des 130 hommes qui composent la CRS 26 à Paris pour une mission de surveillance et de protection de lieux israélites.

"Une vingtaine de CRS ont déposé un arrêt maladie et seuls une quarantaine fonctionnaires sont partis en mission", à cela s’ajoute une revendication sociale sur l’indemnité journalière de déplacement "qui n’a pas été réévaluée depuis 2002", confie le syndicaliste Christian Barcouda à Stéphane Iglesis.


Sur-emploi : ça grogne à la CRS 23 !
Ca grogne à la CRS 23 à Charleville. Depuis janvier, les 133 hommes sont en mission non-stop dans le cadre du plan vigipirate, interminable et épuisant. Lundi dernier une dizaine d’hommes se sont même portés « consultants », puisqu’ils n’ont pas le droit de grève. Mais ce n’est pas tout puisqu’ils en appellent au ministre. Christophe Schiantarelli, délégué UNSA police de la CRS 23 de Charleville, au micro de Cordula Mullerke. Interview ci-dessus.
Source : RVM.fr

journée du 2 avril 2015

Vigipirate : les CRS dénoncent des cadences infernales (CRS 33)
« Il y a 61 compagnies de CRS en France, explique Cédric Colsenet, délégué local au sein de ce syndicat à la CRS 33 de Reims, et aujourd’hui elles sont toutes sur le terrain Vigipirate, c’est du jamais vu ! ».
Source : francebleu.fr

LU POUR VOUS, Jeudi 02 avril 2015 sur France Bleu.fr

Depuis les attentats à Charlie Hebdo et le renforcement du plan Vigipirate, les forces de l’ordre sont en alerte maximale. Mais selon un responsable syndical au sein des CRS de Reims, la situation des fonctionnaires, soumis à un rythme de travail effréné, devient critique.

Malaise au sein des CRS chargés d’assurer le plan Vigipirate : stress, fatigue, sous effectifs... Le moral des fonctionnaires de police serait au plus bas, depuis les attentats de Paris en janvier, et le renforcement du plan Vigipirate. C’est le message qu’ont délivré les représentants du syndicat UNSA Police, reçus mardi Place Beauvau, pour demander des mesures à leur hiérarchie.

« Il y a 61 compagnies de CRS en France, explique Cédric Colsenet, délégué local au sein de ce syndicat à la CRS 33 de Reims, et aujourd’hui elles sont toutes sur le terrain Vigipirate, c’est du jamais vu ! ».

Pour la compagnie rémoise, il s’agit d’assurer la sécurité des lieux de cultes, des organes de presse ou encore de certaines hautes personnalités, principalement en région parisienne et dans les Alpes-Maritimes, autour de Nice. « C’est beaucoup plus de stress, énormément d’heures sur le terrain, 10 voire 11 jours de travail non stop »

Le syndicat réclame donc une revalorisation de « l’indemnité journalière d’absence temporaire » mais aussi un moyen pour soulager le rythme de travail des CRS mobilisés.

PDF - 188 ko
Vigipirate : les CRS dénoncent des cadences infernales
le "lu pour vous"

journée du 31 mars 2015

PDF - 523.5 ko
[CRS 23] LES CRS A BOUT DE SOUFFLE
le "lu pour vous"

journée du 30 mars 2015

PDF - 1.2 Mo
Ouverture de concertations sur la Revalorisation de l’IJAT
l’affiche

PDF - 1.2 Mo
Disparité CRS/EGM : les CRS sur-employés !
l’affiche

PDF - 282.9 ko
Communiqué de presse "QUEL DIALOGUE SOCIAL DANS LA POLICE NATIONALE ?"
le communiqué de presse

journée du 23 février 2015

PDF - 808 ko
IJAT... aucune augmentation depuis 2002...
l’affiche

Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page |