Unsa-Police

• Accueil > Actualités

mercredi 25 mai 2016


des casseurs/agresseurs libres sous contrôle judiciaire

Le 24 mai 2016, trois des agresseurs présumés avoir agressé des policiers et mis feu à leur véhicule étaient libérés sous contrôle judiciaire. L’UNSA Police s’inquiète du message délivré.

Libres sous contrôle judiciaire : un message dangereux.

L’UNSA Police estime dangereux le message de laxisme dégagé par la remise en liberté sous contrôle judiciaire de trois des quatre agresseurs présumés, soupçonnés d’avoir agressé deux policiers avec des barres de fer et mis le feu à leur véhicule sérigraphié.
Cet épisode s’ajoute à d’autres sujets de plainte concernant le fonctionnement de la justice : évasions nombreuses de centres pénitentiaires, non-lieux pour cause de cartouche d’encre vide, ou encore multirécidivistes laissés libres ou non poursuivis.

La justice a beau être indépendante, les policiers assument au quotidien le poids de ses choix. Des décisions trop laxistes se traduisent généralement par des tensions exacerbées sur le bitume, en raison d’un sentiment d’impunité face aux sanctions prévues à l’origine par le code pénal.

« Police et justice sont censées aller dans le même sens. Or le fossé entre les deux institutions se creuse chaque jour davantage. Les délinquants et criminels sont les seuls à en profiter. » Philippe Capon, secrétaire général de l’Unsa Police

PDF - 95 ko
des casseurs/agresseurs libres sous contrôle judiciaire

Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page |